5 raisons qui vont vous convertir aux chariots élévateurs à hydrogène !

L’utilisation de chariots élévateurs à piles à combustible engendre des avantages substantiels sur l’utilisation des technologies déjà établies dans l’industrie de l’entreposage. À travers cet article, nous présentons 5 bénéfices majeurs de l’association hydrogène-pile à combustible pour le fonctionnement des chariots élévateurs. 

1 – Un environnement plus sain

Un premier bénéfice appréciable à l’exploitation d’un chariot élévateur pour l’opérateur et son entourage est indéniablement d’ordre environnemental. En effet, en premier lieu, la diminution des gaz toxiques émis tels que le CO2, ou les particules fines assainira l’environnement de votre entrepôt. En conséquence, il n’est pas nécessaire de faire fonctionner de ventilation à l’intérieur de l’entrepôt comme cela peut être le cas dans d’autres situations. 

Le deuxième avantage est aussi d’ordre environnemental puisqu’il touche à la diminution de la pollution sonore dans l’environnement de travail. Effectivement, l’association de la pile à combustible avec un moteur électrique engendre une moindre exposition au bruit lors de l’exploitation de la machine.  

Finalement, contrairement aux chariots élévateurs conventionnels à batteries, le risque inhérent à l’utilisation des piles à combustible est bien inférieur puisque les travailleurs ne sont pas exposés aux potentielles fuites de substances toxiques, aux changements réguliers de ces pesantes batteries, et aux mises en arrêt liées à ces situations dangereuses ou accidentogènes.   

C’est somme toute, un environnement de travail plus sain dans l’entrepôt, et ce, à plusieurs niveaux. 

2 – Une meilleure productivité

En comparaison avec les technologies conventionnelles, on observe des gains de productivité significatifs à l’application d’une pile à combustible. 

En termes de performances d’abord, cette technologie permet un niveau de performance élevé en continu, et ce, quelles que soient les conditions d’utilisation ou d’entreposage. Contrairement aux batteries qui perdent en puissance lorsqu’elles ne sont pas chargées à pleine capacité ou bien exposées au froid, les piles à combustible fonctionnent aussi bien à l’intérieure, à l’extérieure, ou en condition frigorifique. Il suffit qu’elles soient alimentées en hydrogène pour fonctionner à pleine puissance. 

Aussi, une seule charge de quelques minutes en hydrogène est généralement amplement suffisante pour un quart de travail, comparativement aux batteries qui doivent se recharger en plusieurs heures et qui ne tiennent pas la durée du quart. La fréquence et la longueur des temps morts liés aux changements d’unités de puissance d’une part, et à leur recharge d’autre part, sont considérablement diminuées. C’est donc une augmentation du temps utile pour les opérateurs, et une meilleure prédictibilité de la capacité et de la demande recharge pour un entrepôt. 

Yale-Nuvera Fuelcell forklift

3 – Des coûts opérationnels en baisse

Les coûts opérationnels associés à l’utilisation d’une pile à combustible peuvent être avantageux dans de nombreux cas. Considérons d’abord les coûts à l’achat du nouveau matériel et les coûts fixes d’installation d’une nouvelle borne à hydrogène, ils sont amortis grâce à plusieurs paramètres. En premier, la longévité des piles à combustible permet de diminuer leur taux de renouvellement. En faisant l’exercice de comparaison avec la technologie des batteries, on observe non seulement une économie de coûts liée au non-remplacement des batteries elles-mêmes, mais aussi à l’achat des chargeurs. Deuxièmement, si l’installation d’une nouvelle borne constitue une partie essentielle de l’investissement, sa taille compacte permet de limiter l’annexion d’espace commercial utile. Elle peut d’ailleurs être installée à l’intérieur comme à l’extérieur. 

Les coûts opérationnels variables quant à eux, sont également avantageux dans notre situation. Par rapport aux chariots élévateurs à combustion interne, l’association d’un moteur électrique et d’une pile à combustible permet des économies de maintenance par rapport aux chariots élévateurs à combustion interne ainsi que des économies pouvant être liées à la taxe carbone. Les chariots à hydrogène ne se rajoutent pas au réseau électrique à la différence des chariots à batteries qui doivent se recharger régulièrement et pendant de longues heures. On épargne une facture d’électricité à 2 tarifs, celui de l’usage et celui lors du pic de la demande ; et cela permet de soulager le réseau électrique lorsqu’il peut être critique. 

À cela, il faut enfin rajouter les économies liées aux gains de productivité évoqués précédemment, et les coûts intangibles en baisse grâce à un environnement plus sain pour les opérateurs. 

Comme il est évoqué dans les analyses de TCO du National Renewable Energy Laboratory aux États-Unis, ou des cabinets de consultation Deloitte ou Roland Berger, la technologie des piles à combustible s’avère concurrentielle du point de vue opérationnel. 

4 – De l’espace commercial supplémentaire

En l’absence de larges stations de chargement de batteries, l’espace sauvé peut être mis à profit pour de l’entreposage commercial. Aussi, comme les chariots élévateurs à hydrogène sont performants dans les conditions extérieures et par temps froids, une borne de recharge peut être installée à l’extérieure. C’est un gain d’espace, de temps, d’argent, et de facilité de processus pour les utilisateurs de l’entrepôt. 

5 – Un succès avéré pour les chariots élévateurs à hydrogène 

Autour du monde, les résultats d’études de cas des entrepôts qui ont adopté le fonctionnement des chariots élévateurs à l’hydrogène prouvent que cette offre répond aux besoins de l’industrie et est viable sur la durée.  

Les partenariats de Plug Power (constructeur américain de piles à combustible) avec de larges acteurs du commerce de détail, de la grande distribution ou bien encore de l’automobile apportent leurs résultats : 12 000 chariots élévateurs à pile à combustible déployés avec plus de 40 clients entre l’Amérique du Nord et l’Europe. Parmi eux les exemples de Walmart, Carrefour, BMW, Coca-Cola ou bien Procter & Gamble mettent de l’avant les arguments de conversions cités ci-avant. Après plus de 110 millions d’heures de fonctionnement accumulées, une part significative des clients ont soit élargi leur flotte actuelle ou déployé des sites supplémentaires ailleurs. Aucune entreprise n’est jamais revenue aux batteries plomb-acide. (Source : Plug Power

On retrouve des résultats aussi positifs avec le manufacturier de chariots élévateurs Linde en Europe et leurs clients constructeurs en automobile. Que ce soit l’argument environnemental ou bien ou opérationnel qui motive une conversion à l’hydrogène, les entreprises expriment leur satisfaction à l’utilisation de cette technologie. Plus de détails sont à retrouver dans les études approfondies des possibilités économiques et techniques, sous les noms “H2IntraDrive” et “FFZ70”. 

D’après, Ballard, (fabricant de piles à combustible canadien) Walmart Canada prévoit que le parc de chariots élévateurs à pile à combustible à hydrogène réduira les coûts d’exploitation de 1,1 million de dollars sur sept ans, par rapport à l’utilisation de chariots élévateurs à batterie. Le parc de chariots élévateurs évite 530 tonnes d’émissions de CO2 par an. 

Hydrolux, l’oeuf et la poule 

Les partenaires qui nous approchent partagent la même conclusion ; si la technologie de chariots élévateurs à pile à combustible est déjà prête à l’emploi et viable, il manque une offre d’hydrogène vert disponible à prix raisonnable. Hydrolux répond à ce besoin en offrant une solution d’hydrogène vert, ‘clé-en-mains’, et abordable. Grâce à la gestion de la demande opérée par l’IA, c’est un pipeline virtuel pour les entreprises qui alimentera en continu les flottes de chariots élévateurs. 

Finalement, Hydrolux agit comme conseiller dans l’implémentation de cette solution clef en main afin de réaliser l’analyse de rentabilisation optimale avec l’hydrogène. La bonne solution et les investissements associés doivent être développés individuellement pour chaque entreprise. Il existe un certain nombre de conditions préalables à une utilisation économique et efficace. Parmi elles, nous citerons notamment : 

  • La taille de la flotte. En règle générale, une analyse de rentabilité économique découle de l’utilisation d’environ 10 véhicules et plus. 
  • L’emplacement des entrepôts 

Dans chaque cas, nous pouvons fournir notre expertise face à l’adoption de ces nouvelles technologies et mettre en lumière, les avantages et les économies de l’hydrogène vert et de ses applications. 

Plus d’informations sur l’hydrogène vert, les piles à combustibles et leurs champs d’application, en visitant nos pages dédiées. Veuillez cliquer sur les liens suivants :

Notre hydrogène vert 
Chariots élévateurs 
Camions 
Voitures 
Autobus 


Source :

  1. An Evaluation of the Total Cost of Ownership of Fuel Cell Powered Material Handling. Todd Ramsden. NREL
    https://www.nrel.gov/docs/fy13osti/56408.pdf
  2. PlugPower. Top 7 reasons to convert to hydrogen fuel cell power in your material handling operations.
    https://www.plugpower.com/wp-content/uploads/2020/07/PlugPower_7ReasonsH2FC_F102116.pdf
  3. Ballard. Fuel cell zero-emission forklift fleet at Walmart Canada.
    https://www.ballard.com/docs/default-source/motive-modules-documents/material-handling-case-study-website.pdf?sfvrsn=6e51c280_2
  4. Fueling the Future of Mobility. Hydrogen and fuel cell solutions for transportation. Deloitte. Ballard.
    https://www2.deloitte.com/content/dam/Deloitte/cn/Documents/finance/deloitte-cn-fueling-the-future-of-mobility-en-200101.pdf
  5. Development of Business Cases for Fuel Cells and Hydrogen Applications for Regions and Cities.
    Roland Berger. FCH. 2017
    https://www.ap2h2.pt/download.php?id=86

Similar Posts